BYE BYE BLONDIE de Virginie Despentes

Publié le par marie philippe

BYE BYE BLONDIE

BYE BYE BLONDIE

J'ai enfin réussi à voir ce film Bye Bye Blondie, que je veux voir depuis trois ans qu'il est sorti... Despentes, le féminisme radical, volontaire, la tendresse en même temps, son dernier livre Vernon Subutex que je commence avec un personnage attachant et complexe, looser plein de libido... deux actrices: une brune Béatrice Dalle et une blonde Emmanuelle Béart, de la musique punk, de l'amour et du sexe... et bien non, pas du tout, si on aperçoit un peu les corps des deux filles de 16 ans, on ne voit absolument rien des physionomies des quinquagénaires (ménopausées) et d'ailleurs on n'a pas envie de voir Dalle se dénuder, filmée comme un gros paquet, on ne voit que ses kilos en trop, on ne ressent pas la séduction qu'elle est censée exercer sur sa blonde. Donc zéro scène torride, zéro libido, juste quelques longueurs de baisers sangsues... ennuyeuses... pareil pour la musique, on sait que c'est du rock, on nous le dit, on en entend même mais rien ne passe de ce flux de vie et de révolte. dommage...

Le mieux est de relire King Kong Théorie, infiniment plus percutant, plus dynamique, plus juste. Bref, Despentes est meilleure à l'écrit et c'est tant mieux!

Publié dans cinémathèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article