TextUelle II, 8 Les Lettres à Lou de Guillaume Apollinaire

Publié le par marie philippe

Ce soir c'est douceur et amour amour amour toujours.
Je vous lis les premières lettres de Guillaume de Kostrowitzky à Geneviève-Marguerite-Marie-Louise de Pillot de Coligny-Châtillon, les lettres à Lou écrites de 1914 à 1916. (éditions Gallimard)
musique : Barbara Carlotti

Bonsoir à toutes, bonsoir à tous

je ne sais pas pour vous

mais moi

ce soir

je suis

mélancolique

 

 

je regarde autour de moi

la vie matérielle est compliquée

il y a beaucoup d'angoisse

beaucoup d'inquiétude

plus de confiance

 

la vie est précaire

le monde n'est qu'une branloire pérenne

comme dit Montaigne depuis quelques temps

tout change tout le temps

rien n'est stable

tout coule

tout fuit

 

et je perds l'équilibre

 

c'est les montagnes russes

il y a des hauts et des bas

je descends

et je touche le fond

et je remonte

et j'aime le moment de léger apaisement

lorsque je remonte

lorsque l'horizon s'ouvre à nouveau

la tristesse est toujours là

mais moins vive moins forte moins douloureuse

je me dis que je suis très malheureuse

et en le disant je le suis moins

et je me dis que la vie est encore belle

il y a encore des plaisirs des joies des réconforts

comme prendre un long bain chaud

lire Gaston Lagaffe au coin du feu

regarder dormir le chat

et même plonger mon nez au creux de son ventre chaud et fourré

et l'entendre démarrer la chaudière de son ronronnement

 

alors la moindre étincelle d'amour me transporte

 

ce soir je vous lis les premières lettres que Guillaume de Kostrowitzky a écrites à son amoureuse Geneviève-Marguerite-Marie-Louise de Pillot de Coligny-Châtillon, les lettres à Lou de Guillaume Apollinaire.

 

Publié dans TextUelle radio U

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article